Viesville - La Chambre de la construction de Liège veut un renforcement des mesures de sécurisation

02/08/13 à 17:27 - Mise à jour à 17:27

Source: Le Vif

(Belga) La Chambre de la construction de Liège, qui compte parmi ses membres l'entreprise dont plusieurs ouvriers ont été victimes d'un accident grave mercredi sur l'autoroute E42 à Viesville, demande au ministre wallon des Travaux publics Carlo Di Antonio de renforcer les mesures de sécurisation des chantiers mobiles "afin qu'un tel drame ne se reproduise plus".

L'accident, survenu mercredi sur un chantier mobile de traçage de bandes, a coûté la vie à un ouvrier, tandis que trois autres ont été brûlés par des projections de peinture. Le camion responsable de l'accident avait "Il convient d'indiquer que, depuis plus de 18 mois, suite à un autre accident mortel survenu en novembre 2011 et ayant endeuillé une autre entreprise membre de notre Chambre, les instances représentatives des entreprises wallonnes de la voirie essaient d'obtenir du 'SPW Route' un renforcement drastique des mesures de signalisation et de sécurisation des chantiers mobiles", dénonce la Chambre. Elle s'indigne aussi des propos tenus jeudi dans la presse par le ministre. Carlo Di Antonio y avait déclaré que la distance réglementaire de 100 mètres entre le véhicule tampon et le camion-citerne, auprès duquel les ouvriers travaillaient, n'avait pas été respectée. "Certains ne peuvent apparemment imaginer qu'un accident puisse survenir sans que l'entrepreneur soit nécessairement responsable et coupable", regrette l'organisation. La Chambre déplore que l'on accuse une société, citée nommément, "en jetant en même temps le discrédit sur tout un secteur". Elle demande au ministre de s'excuser publiquement. (Belga)

Nos partenaires