Vientiane veut façonner la nouvelle image du Laos grâce au sommet Asie-Europe

05/11/12 à 08:05 - Mise à jour à 08:05

Source: Le Vif

(Belga) Vientiane, la capitale du Laos, compte sur le 9e sommet Asie-Europe (ASEM) qui y débute ce lundi pour modeler une image moderne et commerciale de ce petit pays communiste, sans toutefois aller jusqu'à s'émanciper de son puissant allié chinois ni développer par trop les libertés individuelles.

Pour l'occasion, la ville au demi-million d'habitants a subi un profond ravalement de façade, notamment avec le tracé d'un nouveau boulevard le long du Mékong et l'édification d'un centre de congrès pour le sommet. Un bâtiment prestigieux, sorte de villa géante, a été construit pour l'accueil des personnalités politiques, une cinquantaine de villas de luxe sont sorties de terre et l'aéroport a été agrandi, le tout à grand renfort de crédits chinois. Le Laos, petit État de 6,5 millions d'habitants soumis depuis 1975 au communisme, n'a pas embrayé rapidement sur la croissance économique des années '90 en Asie et figure toujours sur la liste des pays les moins avancés. Toutefois, alimentée par les exportations d'hydroélectricité, de cuivre et d'or, un tourisme et une consommation intérieure en hausse, l'économie du Laos devrait croître de 7,9% cette année, selon les prévisions de la Banque de développement asiatique. Les revenus par habitant sont passés en dix ans de 280 dollars à 1.130 dollars. Une libéralisation de l'économie qui ne s'accompagne cependant pas de libertés politiques. La liberté d'expression reste rigoureusement encadrée par le Parti révolutionnaire populaire lao (PRPL). (JAV)

Nos partenaires