Verwilghen administrateur dans la holding d'un Irakien condamné dans l'affaire Elf

06/04/13 à 15:11 - Mise à jour à 15:11

Source: Le Vif

(Belga) L'ancien ministre de la Justice Marc Verwilghen (Open Vld) est administrateur de la holding luxembourgeoise GMH qui est au coeur de l'empire de Nadhmi Auchi, un milliardaire d'origine irakienne, qui a notamment été condamné en 2003 pour son implication dans le scandale politico-financier Elf datant des années 90, révèle l'édition belge de l'hebdomadaire "Marianne". L'information est relayée, samedi, par les quotidiens La Libre et De Morgen.

Verwilghen administrateur dans la holding d'un Irakien condamné dans l'affaire Elf

La General Mediterranean Holding (GMH) a établi ses quartiers au Luxembourg. Brassant des avoirs pour un montant de près de 2 milliards d'euros, en provenance de quelque 120 société employant 8.000 personnes dans une trentaine de pays, cette holding a généré un chiffre d'affaires de 148 millions d'euros en 2010. Marc Verwilghen fait partie du conseil d'administration de GMH, dont il est devenu conseiller juridique pour les questions concernant la commission européenne rapporte "Marianne" depuis qu'il a quitté la politique en 2010. En Belgique, GMH détenait jusqu'en 2010 "Meat and Food International". Cet abattoir islamique servait, selon les services de renseignements belges, de paravent au financement de réseaux terroristes. Personnage au passé sulfureux, le financier Nadhmi Auchi a été condamné à 15 mois de prison avec sursis par le tribunal correctionnel de Paris en 2003 pour "abus de biens sociaux" et "recel" dans le dossier Elf Aquitaine dans lequel l'Irakien naturalisé britannique apparaît lors du rachat de plusieurs raffineries espagnoles. Avant cela, il avait été jugé en compagnie de Saddam Hussein pour complot contre le pouvoir irakien en place en 1959. Son nom figurait aussi en bonne place dans une vente d'armes de l'Italie à l'Irak en 1980, transaction qui lui avait rapporté des millions de dollars à l'époque par le biais de commissions. Et dans des dossiers diffusés par WikiLeaks, on apprend que Nadhmi Auchi a été impliqué dans une fraude sur des licences de GSM, peu après l'invasion américaine de l'Irak. Mark Verwilghen affirme qu'il n'a été mis au fait de la condamnation d'Auchi dans le dossier Elf que cette semaine. Il se dit indépendant dans la profession libérale qu'il exerce et pour laquelle il est tenu au secret professionnel. "Je ne m'occupe pas de Auchi mais bien de GMH", insiste l'ancien président de la Commission d'enquête sur l'affaire Dutroux. Très médiatisé dans la fonction qu'il occupait alors, Marc Verwilghen déclare aujourd'hui que "les journalistes, il les connaît". "Je n'ai pas beaucoup d'estime pour votre profession et certainement pas pour le type de journalisme (d'investigation, ndlr) que vous pratiquez", ajoute l'ancien sénateur. (KNS)

Nos partenaires