Vers une prolongation de la mission européenne de formation au Mali

06/09/13 à 17:50 - Mise à jour à 17:50

Source: Le Vif

(Belga) Les ministres européens de la Défense ont convenu vendredi de la nécessité de prolonger la mission européenne de formation et de conseil à l'armée malienne (EUTM) au-delà de son échéance initiale, soit mars 2014, a-t-on appris vendredi de sources diplomatiques et militaires.

Réunis à Vilnius, les ministres des Vingt-Huit ont admis, comme le suggérait l'ancien commandant de la mission, le général français François Lecointre - entre-temps remplacé par son compatriote Bruno Guibert - que l'EUTM-Mali puisse être prolongée "d'au moins un an" afin de permettre la formation de la totalité de l'armée malienne. Sa mission initiale était de former dans le camp de Koulikoro, au nord-est de Bamako, quatre bataillons de quelque 700 hommes (soit environ 3.000 au total), dont le premier a été déployé dans la région de Gao, où ils sont "accompagnés" par des militaires de l'opération française Serval et alors que le deuxième est toujours à l'entraînement. "Il faut plus de quatre bataillons pour un pays comme le Mali" grand comme trois fois la France, a résumé un responsable militaire interrogé par l'agence BELGA. L'EUTM, lancée en janvier, compte quelque 500 militaires, dont 193 formateurs et 75 Belges chargés de leur protection. Ceux-ci sont principalement fournis par le bataillon Libération/5ème de Ligne, une unité "médiane" stationnée à Bourg-Léopold (Limbourg). (Belga)

Nos partenaires