Venezuela: 181 journalistes battus, volés ou arrêtés depuis début février

12/04/14 à 21:22 - Mise à jour à 21:22

Source: Le Vif

(Belga) Au total 181 journalistes ont été la cible d'agressions, de vols et de détentions arbitraires au Venezuela depuis le début de l'actuel mouvement de protestation contre le gouvernement, a dénoncé samedi le Syndicat des employés de presse (SNTP).

Selon le syndicat, 60% de ces agressions ont été commises par les forces de l'odre et 25% par des manifestants partisans du gouvernement ou de l'opposition. Le SNTP a recensé depuis qu'a commencé la mobilisation, début février, 82 cas de harcèlement, 40 agressions physiques, 35 vols ou destructions de matériel (caméras et appareils photo, notamment) par la police ou des manifestants et 23 interpellations arbitraires. Le président vénézuélien Nicolas Maduro est confronté depuis plus de deux mois à une série de manifestations parfois violentes d'étudiants et d'opposants protestant contre l'insécurité, la mauvaise situation économique, les pénuries récurrentes et les brutalités policières. Selon le dernier bilan du ministère public publié vendredi, les violences autour des mobilisations ont fait 41 morts, en majorité des personnes tuées par des armes à feu, plus de 650 blessés, et 120 enquêtes ont été ouvertes contre des membres des forces de l'ordre soupçonnés d'atteintes aux droits de l'homme. (Belga)

Nos partenaires