Vatican - La Chapelle Sixtine reste le royaume des touristes, pas encore des cardinaux

02/03/13 à 15:50 - Mise à jour à 15:50

Source: Le Vif

(Belga) La Chapelle Sixtine peut rester ouverte aux touristes tant que n'ont pas encore débuté les aménagements sous la célèbre voûte de Michel-Ange en vue du conclave des cardinaux, a indiqué samedi le Vatican.

"Les travaux n'ont pas débuté, ce ne sera pas avant lundi. Car, selon la Constitution apostolique (qui réglemente le Conclave dans ses moindres détails), il faut une décision formelle de la congrégation générale des cardinaux", a expliqué le porte-parole du Saint-Siège, le père Federico Lombardi, lors d'un point-presse. Les Musées du Vatican devaient fermer sitôt après la démission de Benoît XVI, afin de préparer la Chapelle pour la réunion. Elle est le lieu phare des Musées, et constitue donc chaque jour une manne touristique. "Tout le matériel nécessaire" est cependant fin prêt pour précéder rapidement à l'aménagement, a précisé le père Lombardi. Lundi, les premières "congrégations générales" réuniront les électeurs (de moins de 80 ans) et ceux qui ont dépassé cet âge. Se succédant tout au long de la semaine, elles permettront de mettre les questions sur la table et de mieux cerner le profil idéal du futur pontife. C'est lors de ces "congrégations" que les candidatures s'officialisent. Le porte-parole a rappelé que "conclave" signifie en latin "avec la clé", car c'est avec une clé que sera fermée la Chapelle durant la durée du Conclave. Sur Radio Vatican, le père Lombardi a estimé que le "courage" de Benoît XVI face aux "limites de la vieillesse" n'est pas moindre que le "courage admirable" de Karol Wojtyla, resté à la tête de l'Eglise malgré une longue agonie. "La renonciation du pape n'est en rien l'abandon ni de la mission qu'il a reçue ni encore moins des fidèles", a-t-il insisté, alors que ce départ historique a été mal compris notamment dans les sphères catholiques les plus traditionnelles. (JUG)

Nos partenaires