Vanackere: "La campagne ne doit pas porter sur une nouvelle réforme de l'Etat"

31/01/13 à 08:12 - Mise à jour à 08:12

Source: Le Vif

(Belga) La prochaine campagne électorale ne doit pas porter sur une nouvelle réforme de l'Etat, affirme le vice-Premier ministre CD&V Steven Vanackere, dans un entretien au Soir. Mais il appelle les francophones à ne pas mettre des bâtons dans les roues de la réforme institutionnelle en cours.

Vanackere: "La campagne ne doit pas porter sur une nouvelle réforme de l'Etat"

"Pour mon parti, l'exécution de la sixième réforme est cruciale, il faut se concentrer là-dessus. Avec loyauté, sans volonté de cacher quoi que ce soit, ou de tromper qui que ce soit. Si on y arrive, nous avons la conviction que la campagne ne doit pas porter sur une nouvelle réforme de l'Etat", déclare-t-il. "Il ne faut pas sous-estimer ce qui se passe", ajoute Steven Vanackere, qui dit s'être "battu, dans (son) parti, pour qu'on ait cette approche". "En Flandre, à un moment donné, on s'est sentis trompés, pas respectés. On avançait des propositions. Mais on n'a pas réussi à trouver le compromis à la belge qui veut que, quand une Communauté demande quelque chose, l'autre écoute, demande aussi quelque chose, on négocie et on arrive à un accord. Là, on a essuyé un rejet et cela a créé un climat très nuisible en Flandre. Il faut revenir au grand compromis belge", détaille-t-il. Les francophones doivent "saisir cette chance", estime-t-il. "Ce qu'on dit, c'est qu'on veut voir une volonté d'exécuter loyalement et rapidement la réforme de l'Etat. Si on a ça, ça va calmer une partie de l'opinion publique flamande qui a été très déçue par le passé". Mais "si quelqu'un met des bâtons dans les roues de ce processus, il va jouer avec l'avenir du pays". (PVO)

Nos partenaires