USA/Mur budgétaire - Négociations budgétaires infructueuses, rendez-vous lundi matin

31/12/12 à 02:35 - Mise à jour à 02:35

Source: Le Vif

(Belga) La journée de dimanche à Washington s'est achevée sans obtenir un accord qui éviterait in extremis aux Etats-Unis une cure d'austérité brutale dès lundi minuit, alors que Barack Obama et les républicains s'accusaient mutuellement d'être responsables de la crise du "mur budgétaire".

"Il existe toujours un écart important entre les deux parties, mais les négociations continuent", a déclaré en fin de journée à la tribune du Sénat le chef de la majorité démocrate dans cette assemblée, Harry Reid. Sauf accord, lundi à minuit (mardi 06H00 en Belgique) doivent en effet entrer en vigueur des mesures d'austérité prévues de longue date, notamment une hausse généralisée des impôts et des coupes claires dans les dépenses de l'Etat fédéral. Un tel cocktail risquerait de faire retomber à terme la première économie mondiale dans la récession. Au centre du blocage figurent les allégements fiscaux hérités de la présidence du républicain George W. Bush. M. Obama veut les laisser expirer pour les foyers aux revenus supérieurs à 250.000 dollars par an, tandis que les républicains ne veulent pas entendre parler d'une hausse des taux d'imposition et visent surtout les dépenses pour réduire le déficit. Paradoxalement, aucun camp n'a vraiment intérêt à la réussite des négociations en cours. En cas d'échec, M. Obama obtiendrait la hausse des contributions pour les plus riches qu'il recherche. Et les républicains n'auraient plus qu'à voter après le 1er janvier de nouveaux allégements pour la classe moyenne, sans trahir leur promesse de ne pas augmenter les impôts. (MOLLY RILEY)

Nos partenaires