USA: le Pentagone accorde les mêmes droits aux couples homosexuels mariés

14/08/13 à 19:35 - Mise à jour à 19:35

Source: Le Vif

(Belga) Les époux de militaires homosexuels vont bénéficier d'ici le 3 septembre des mêmes droits et avantages que les conjoints mariés hétérosexuels, notamment l'assurance santé ou le logement sur les bases militaires, a annoncé mercredi le chef du Pentagone Chuck Hagel.

USA: le Pentagone accorde les mêmes droits aux couples homosexuels mariés

Cette décision fait suite à la reconnaissance du mariage homosexuel par l'Etat fédéral, conséquence de l'invalidation le 26 juin par la Cour suprême de la loi dite de "défense du mariage" (DOMA), qui définissait le mariage comme l'union d'un homme et d'une femme. Pour les couples homosexuels mariés, les prestations qui leur sont maintenant ouvertes seront appliquées de façon rétroactive au 26 juin. Pour les militaires stationnés sur une base située dans l'un des 37 Etats américains ne reconnaissant pas le mariage homosexuel, le Pentagone accordera une permission allant jusqu'à 10 jours afin qu'ils se rendent dans un Etat reconnaissant le mariage homosexuel et s'y marient afin de bénéficier par la suite des prestations ouvertes par le département de la Défense. "Cela permettra un accès accéléré à l'ensemble des prestations ouvertes aux couples militaires mariés dans l'ensemble du département de la Défense", justifie le secrétaire à la Défense dans un mémorandum. Symbole de ces nouveaux droits, les couples homosexuels dont l'un des membres est militaire pourront être inhumés au prestigieux cimetière militaire d'Arlington, près de Washington où sont enterrés près de 400.000 soldats et leur compagne ainsi que le président John Fitzgerald Kennedy. Après l'abrogation du tabou gay dans l'armée en septembre 2011, qui obligeait les militaires gays et lesbiennes à dissimuler leur homosexualité sous peine de renvoi, le Pentagone avait déjà décidé en février d'ouvrir certaines prestations sociales aux époux de même sexe, comme l'autorisation d'absence en cas d'urgence. Mais la plupart des prestations, comme l'assurance santé pour le conjoint ou l'allocation logement, restaient impossibles tant que perdurait la loi DOMA. Le Pentagone estime la population concernée par l'invalidation de la loi DOMA à environ 5.600 personnes d'active, 17.000 en y incluant la garde nationale, la réserve et les retraités. (Belga)

Nos partenaires