USA: le ministre israélien de la Défense, premier visiteur de Chuck Hagel

05/03/13 à 18:27 - Mise à jour à 18:27

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre israélien de la Défense, Ehud Barak, a été mardi le premier homologue étranger à rencontrer le nouveau secrétaire américain à la Défense Chuck Hagel, critiqué par les républicains pour des propos passés sur l'influence du "lobby juif" à Washington.

USA: le ministre israélien de la Défense, premier visiteur de Chuck Hagel

Ehud Barak, qui doit quitter ses fonctions et la vie politique dans les prochains jours, effectue un énième déplacement dans la capitale américaine pour participer à la conférence annuelle de l'Aipac, le puissant groupe de pression USA-Israël, qui se tient cette semaine à Washington. Ancien soldat pendant la guerre du Vietnam, Chuck Hagel a effectué un salut militaire à l'ancien chef d'état-major israélien, avant que les deux hommes ne se donnent l'accolade. Entré en fonction la semaine passée, l'ancien sénateur républicain du Nebraska a fait l'objet d'une difficile confirmation devant le Sénat, où les élus républicains l'ont accusé d'hostilité à l'égard d'Israël et de naïveté vis-à-vis du programme nucléaire iranien. Lors de son intervention devant l'Aipac dimanche, Ehud Barak a averti l'Iran qu'Israël ne lui permettrait jamais de développer une arme nucléaire De son côté, le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu a estimé que Téhéran n'avait pas encore atteint la "ligne rouge" dans le développement de l'arme nucléaire, mais que l'Iran "se met(tait) en position pour la franchir très rapidement dès qu'il aura décidé de le faire". En déplacement en Arabie saoudite, le secrétaire d'Etat américain John Kerry a de son côté réaffirmé la position américaine, qui privilégie la voie diplomatique pour convaincre l'Iran de renoncer à son programme nucléaire. "Nous préférons tous les deux le choix de la diplomatie, mais la fenêtre pour une solution diplomatique ne peut simplement pas, par définition, rester ouverte indéfiniment", a-t-il précisé. Le président américain Barack Obama doit effectuer sa première visite d'Etat en Israël dans deux semaines. (DGO)

Nos partenaires