USA: la sécurité pointée du doigt après un feu dans une installation nucléaire

15/03/14 à 15:36 - Mise à jour à 15:36

Source: Le Vif

(Belga) Un incendie qui a conduit à l'évacuation d'une importante installation nucléaire sous-terraine début février au Nouveau-Mexique était évitable, selon un rapport rendu public vendredi soir qui met en lumière des failles dans la sécurité du site.

Maintenance défectueuse des équipements, manque d'entraînement et procédures d'évacuation opaques ont été critiquées après l'incendie survenu le 5 février dans l'usine Waste Isolation Pilot Plant, près de Carlsblad. Au total, 86 employés étaient sur les lieux quand le feu s'est déclaré sur un camion, un incident rare dans ces installations utilisées notamment pour stocker des matériaux dangereux, y compris des résidus de plutonium. Six ouvriers avaient été hospitalisés après avoir respiré des fumées toxiques et moins de deux semaines après, un faible taux de radioactivité avait été mesuré sur place. Il n'était toutefois pas sûr que celui-ci soit lié à l'incendie. Le rapport d'enquête de 187 pages pointe plusieurs problèmes, dont "un programme de protection anti-incendie loin d'être adéquat". Les employés manquaient aussi "d'exercices d'entraînement efficaces" et la surveillance du site était défaillante. Le bureau d'enquête mandaté par le département de l'Energie en a conclu que le sinistre était évitable. Le site, situé à environ 430 kilomètres au sud-est d'Albuquerque, sert au stockage de déchets contenant des résidus de plutonium. L'installation est enfouie à 655 mètres sous la terre et les experts espèrent pouvoir accéder aux zones touchées par l'incendie d'ici deux à trois semaines. (Belga)

Nos partenaires