USA: l'armée ne "fermera pas les yeux" si le sergent Bergdahl a déserté

03/06/14 à 15:45 - Mise à jour à 15:45

Source: Le Vif

(Belga) L'armée américaine "ne fermera pas les yeux" s'il s'avère que le sergent Bowe Bergdahl, prisonnier des talibans pendant cinq ans, a déserté ou abandonné son poste avant sa capture, a affirmé mardi le numéro un de l'armée américaine.

Alors que la polémique enfle aux Etats-Unis sur les conditions de la capture de Bergdahl en Afghanistan en 2009, le général Martin Dempsey, chef d'état-major interarmées, rappelle dans un communiqué que "les questions sur la conduite de ce soldat en particulier sont distinctes des efforts déployés pour récupérer tout soldat américain prisonnier de l'ennemi". Si les responsables civils et militaires américains se félicitent depuis samedi de ne pas avoir abandonné sur le terrain un prisonnier de guerre, des membres de son unité accusent Bowe Bergdahl d'avoir abandonné son poste, voire d'avoir déserté, avant d'être capturé. "Les chefs de notre armée ne fermeront pas les yeux si une faute délibérée a été commise" par le sergent Bergdahl, promet le général Dempsey, tout en rappelant son droit à la présomption d'innocence. Le porte-parole de la Maison Blanche Jay Carney a déjà affirmé lundi qu'une enquête visant à "évaluer toutes les circonstances entourant sa détention initiale et sa captivité", aurait bien lieu. La désertion en temps de guerre reste théoriquement passible de la peine de mort aux Etats-Unis. (Belga)

Nos partenaires