Uplace - La suspension du permis d'environnement suscite des réactions en sens opposés en Flandre

18/12/12 à 19:39 - Mise à jour à 19:39

Source: Le Vif

(Belga) La décision du Conseil d'Etat de suspendre le permis d'environnement pour l'aménagement du mega-centre commercial Uplace à Machelen, en Brabant flamand a engendré mardi après-midi de nombreuses réactions en sens opposés en Flandre.

La direction d'Uplace qui a prévu d'injecter 600 millions d'euros dans le mega complexe et veut y attirer 8 millions de visiteurs par an, a ainsi fait part de sa surprise face à l'argumentaire du Conseil d'Etat, selon lequel la suspension est dictée par le fait que les permis nécessaires à l'aménagement de l'accessibilité du site n'ont pas encore été délivrés. Elle a fait valoir que le gouvernement et le parlement flamands avaient déjà prévu les budgets nécessaires et que les procédures d'expropriation avaient déjà été lancées. L'organisation patronale flamande Voka a quant à elle déploré la remise en cause de tout le plan de reconversion de l'axe Malines-Vilvorde qu'engendre cette décision. Le bourgmestre de la commune de Machelen, Jean-Pierre De Groef (sp.a) a également regretté la décision du Conseil d'Etat jugeant singulier, l'argumentaire de la haute instance. Pour lui, la balle est à présent dans le camp du gouvernement flamand qui devra faire en sorte que les travaux d'accessibilité d'Uplace soient effectués à temps. Comme les Verts de Groen, le sp.a, son parti, est opposé au projet. Il l'avait d'ailleurs fait savoir il y a plusieurs mois au gouvernement flamand au sein duquel siège la ministre de l'environnement Joke Schauvliege (CD&V) qui continue de le soutenir. L'organisation des classes moyennes, Unizo a estimé de son côté que le Conseil d'Etat n'a fait autre chose que d'appuyer ce qu'elle soutient depuis longtemps: ce projet est néfaste pour les noyaux commerciaux des environs de Machelen et engendrera un sérieux problème de circulation. (JDD)

Nos partenaires