Une trentaine de personnes manifestent contre l'utilisation d'armes chimiques en Syrie

23/08/13 à 20:26 - Mise à jour à 20:26

Source: Le Vif

(Belga) A l'appel du groupe Action Syrie, une trentaine de personnes se sont rassemblées, vendredi de 18h30 à 19h30, devant le Parlement européen, à Bruxelles, pour dénoncer le massacre à l'arme chimique perpétré, dans la nuit de mardi à mercredi, à Ghouta, près de Damas, qui aurait coûté la vie à plus de 1.300 Syriens.

Une trentaine de personnes manifestent contre l'utilisation d'armes chimiques en Syrie

Armés de pancartes "Stop", les manifestants défendent leur slogan "Syrie, l'indifférence tue". Ils dénoncent l'apathie de la société civile internationale et appellent les citoyens belges à prendre part à leurs actions futures. Marie Peltier, une des fondatrices du groupe Action Syrie, soutient les accusations portées contre l'armée par le camp de l'opposition en affirmant que les rebelles n'auraient eu aucun intérêt à attaquer une zone sous leur contrôle. Elle rappelle que, la veille du massacre, le président Bachar el-Assad avait prévenu d'une attaque d'envergure dans la région : "L'emploi d'armes chimiques n'est pas nouveau, mais ce massacre de civils, par son ampleur, fait franchir une ligne rouge dans le conflit. Elle montre qu'Assad n'a pas de limite et qu'il doit être stoppé par la communauté internationale." Par ce rassemblement, Action Syrie demande au gouvernement belge et à l'Union européenne de faire pression pour mettre un terme à la dictature sanglante du clan Assad afin de permettre au peuple syrien de reconstruire un pays respectueux des droits de tous. (Belga)

Nos partenaires