Une stèle en l'honneur des victimes de l'incendie des Mésanges

20/02/13 à 21:20 - Mise à jour à 21:20

Source: Le Vif

(Belga) Une stèle en l'honneur des victimes de l'incendie des Mésanges, à Mons, a été inaugurée ce mercredi, date du 10ème anniversaire du drame. Sur le monument figurent le nom et l'âge des sept personnes décédées dans l'incendie: Laeticia Grelait, 26 ans, Nicolas Petit, 13 ans, Béatrice Manouvrier, 43 ans, Marcel Lebrun, 52 ans, Nadia Dusquesnes, 48 ans, Agnès Princelle, 48 ans et Pierre Breuse, 21 ans.

Une stèle en l'honneur des victimes de l'incendie des Mésanges

C'est tout d'abord Nicolas Martin, bourgmestre faisant fonction, qui a pris la parole. Il a précisé à quel point le drame avait bouleversé le quartier mais aussi la Ville et même la région. Nicolas Martin a ensuite parlé d'un drame dû à un bourreau resté sans visage. John Joos, porte-parole du comité des victimes, a de son côté tenu à remercier le Collège en ajoutant toutefois que ce geste aurait pu être posé plus tôt. "Ces personnes étaient remplies d'espoir et faisaient en sorte que leur vie soit la plus belle possible. Je pense notamment à Pierre qui venait de décrocher son premier contrat de travail". John Joos a également évoqué le procès en cours dans le cadre duquel Maurice Lafosse, ex-bourgmestre de Mons et président du conseil d'administration de la Sorelobo jusqu'en 2001; Victor Zdanov, directeur-gérant de la Sorelobo à l'époque des faits ainsi que la Sorelobo (désormais Toit et Moi) sont inculpés. "Nicolas Martin a évoqué un bourreau inconnu. Il s'agit d'un morceau du problème", a déclaré le porte-parole du comité des victimes. "Il y a aussi l'aspect de la gestion des logements. Lorsque l'on assume un mandat, on prend l'argent mais on doit aussi prendre les responsabilités", a-t-il conclu. (THA)

Nos partenaires