Une solution à l'imbroglio de la sélection des inspecteurs d'école

17/01/14 à 19:14 - Mise à jour à 19:14

Source: Le Vif

(Belga) Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles s'est accordé vendredi sur une solution pour sortir de l'imbroglio juridique né de la suspension par le Conseil d'État de la dernière procédure de sélection des inspecteurs de l'enseignement en Fédération Wallonie-Bruxelles, selon la ministre de l'Enseignement obligatoire Marie-Martine Schyns.

La solution trouvée est intermédiaire entre une nouvelle procédure de sélection repartant de zéro et une validation pure et simple de l'examen de mai dernier. Seules quatre compétences génériques sur six avaient été testées lors de cet examen, ce qui avait conduit le Conseil d'Etat à suspendre les résultats sur base de recours de candidats ayant échoué. Pour éviter d'invalider l'examen et ainsi léser des lauréats, les compétences génériques sont ramenées aux quatre ayant été testées en mai. Et pour ne pas léser les "faisant fonction" qui avaient raté, l'examen pourra être représenté. Le décret est ainsi préservé. L'arrêté sur les compétences génériques sera modifié et l'arrêté sur les compétences spécifiques sera rédigé de sorte qu'il accueille aussi sous ce qualificatif les deux compétences génériques abandonnées. (Belga)

Nos partenaires