Une sénatrice du Vlaams Belang ne peut utiliser le travail d'une étudiante

25/10/13 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Source: Le Vif

(Belga) La sénatrice du Vlaams Belang Anke Van dermeersch ne peut pas utiliser le concept du travail de l'étudiante canadienne Rosea Lake, 18 ans, pour mener une campagne, a décidé vendredi le juge des référés d'Anvers.

Une sénatrice du Vlaams Belang ne peut utiliser le travail d'une étudiante

L'étudiante estimait que le matériel de la campagne contre l'islam, légèrement modifié après une action en référé intentée par le créateur de chaussures français Christian Louboutin, s'inspirait toujours de son travail. Mme Van dermeersch "peut mener une campagne contre l'islam, mais elle aurait dû faire preuve de plus d'originalité et ne pas voler l'idée d'une jeune femme habitant de l'autre côté de l'océan", avait plaidé début octobre le conseil de Rosea Lake, Me Abderrahim Lahlali. L'avocat de la sénatrice avait lui affirmé que l'étudiante n'avait pas enregistré son oeuvre et ne pouvait pas prouver qu'il s'agissait bien de la sienne. (Belga)

Nos partenaires