Une mère prétendait que son fils avait un cancer pour toucher des aides

13/11/12 à 20:42 - Mise à jour à 20:42

Source: Le Vif

(Belga) Une mère qui rasait la tête et les sourcils de son fils pour faire croire qu'il avait un cancer, afin d'empocher des allocations, a été condamnée à trois ans et neuf mois de prison mardi au Royaume-Uni.

La femme, dont l'identité n'a pas été révélée afin de préserver l'anonymat de l'enfant, obligeait ce dernier à porter un bandana et l'envoyait à l'école en fauteuil roulant, ce qui lui a valu des moqueries de ses camarades de classe. Elle avait aussi falsifié des documents médicaux de médecins pour faire croire que son fils prenait des médicaments. Grâce à son stratagème, elle a réussi à empocher 85.000 livres (106.000 euros) d'allocations qui lui ont permis de se rendre en Floride, où elle a insisté pour que son fils se déplace là aussi en chaise roulante afin de couper les files d'attente. La jeune femme, qui avait posté sur sa page Facebook que son enfant avait un cancer, avait aussi obtenu une voiture pour le transporter. La supercherie a duré presque trois ans, lorsque son fils avait entre 6 et 8 ans. La mère a été démasquée quand le père du garçonnet a commencé à avoir des soupçons et a contacté son médecin généraliste. La mère, poursuivie pour fraude, contrefaçon et cruauté envers un enfant, souffre de troubles de la personnalité, selon le compte-rendu d'audience. "Vous êtes une menteuse invétérée. Tout ce que vous dites ou écrivez doit être vérifié", a déclaré la juge au tribunal de Gloucester. "Aucune blessure physique n'a été infligée, mais vous avez causé sans aucun doute un tort psychologique à long terme" à votre fils, a-t-elle ajouté. (MUA)

Nos partenaires