Une Marocaine sur deux de plus de 15 ans reste analphabète

12/03/14 à 12:31 - Mise à jour à 12:31

Source: Le Vif

(Belga) Plus de la moitié des Marocaines dites "en âge d'activité" (15 ans et plus) restent analphabètes, malgré les divers programmes mis en place au cours des dernières années, selon une étude du Haut commissariat au plan (HCP), un organisme officiel.

Une Marocaine sur deux de plus de 15 ans reste analphabète

Fin 2012, 12,3 millions de femmes étaient "en âge d'activité (15 ans et plus)", soit une progression de 25,7% par rapport à 2000. Parmi elles, "plus de la moitié (52,6%) sont analphabètes", indique l'étude rendue publique mercredi et intitulée "Femmes marocaines et marché du travail: caractéristiques et évolution". D'après la même source, les femmes rurales sont plus touchées que les citadines": plus de sept sur dix (71,8%) contre environ quatre sur dix en milieu urbain. Près d'une femme sur deux (47,6%) ne dispose d'aucun niveau de qualification, et moins d'une sur quatre (24,7%) est active, relève encore le HCP, qui évoque la "faible participation" de cette frange de la population à l'activité économique. Un grand nombre de femmes en milieu rural ont par ailleurs accédé au marché du travail "à un âge inférieur à 15 ans", "une réalité qui a sans nul doute un impact négatif sur la scolarisation", poursuit l'étude, selon laquelle plus de la moitié des femmes actives (59,5%) "exercent dans des exploitations agricoles". De nombreux programmes d'alphabétisation, dont certains en coopération avec l'Union européenne et diverses ONG, ont vu le jour au cours des dix dernières années. Plus de six millions de personnes en ont bénéficié, dans la grande majorité des cas (80%) des femmes issues d'un milieu rural. Mais si ces efforts ont permis de réduire le taux d'analphabétisme au Maroc --un pays de près de 35 millions d'habitants--, près de 30% de la population âgée de plus de 10 ans continue d'en souffrir. (Belga)

Nos partenaires