Une majorité des partis défendent le rôle du Roi lors de la formation du gouvernement

07/07/13 à 14:28 - Mise à jour à 14:28

Source: Le Vif

(Belga) Les opinions divergent entre partis des majorités institutionnelle et gouvernementale sur la modernisation des pouvoirs du Roi, mais les formations francophones comme flamandes représentées dimanche sur le plateau de "Mise au point" (RTBF) ont toutes défendu la préservation des prérogatives royales lors de la formation du gouvernement fédéral.

Le CD&V, l'Open Vld et le sp.a - Groen n'était pas présent - ont tous trois soutenu le maintien de ce rôle du Roi de consulter et désigner des chargés de mission, une prérogative informelle que les partis francophones (PS, MR, Ecolo et cdH) tiennent eux aussi à préserver. "Toute autre solution serait excessivement compliquée", a jugé Guy Vanhengel (Open Vld). Il se demande comment, sans "l'arbitrage" du Roi, déterminer le parti ou la famille politique qui prend la main au lendemain des élections, dans un paysage politique belge si "compliqué". "Nous sommes d'accord de préserver les compétences du Roi lors de la formation du gouvernement", a renchéri Servais Verherstraeten (CD&V). Il met en évidence la capacité du Palais à "calmer les choses" en cas de "tempête communautaire" telle qu'il en survient "tous les dix ans" en Belgique. "Le Roi peut continuer à jouer ce rôle", a confirmé Pascal Smet (sp.a), pour qui c'est bien "le seul point important du débat". Pour le reste, les opinions divergent. Retirer au Roi le droit de grâce, la sanction des textes de loi, l'octroi des charges nobiliaires, revoir les dotations et la Liste civile ; ces pistes ne font pas consensus dans la majorité gouvernementale, où le cdH se montre le plus conservateur à cet égard. Dès lors, résume le président de la Chambre André Flahaut (PS), ce sera essentiellement "à la prochaine législature" de s'y atteler, et pour autant que les articles de la Constitution s'y rapportant aient été ouverts à révision à la fin de cette législature-ci. (Belga)

Nos partenaires