Une heure sans lumière dans le monde contre le réchauffement climatique

23/03/13 à 11:55 - Mise à jour à 11:55

Source: Le Vif

(Belga) L'Opéra de Sydney a été le premier édifice célèbre dans le monde à marquer samedi (à 10h30 heure belge) l'opération "Earth hour" -- une heure sans lumière -- qui mobilise la planète contre le réchauffement climatique chaque année depuis 2007.

Une heure sans lumière dans le monde contre le réchauffement climatique

A 20H30 locales, bâtiments et monuments de plus de 150 pays devaient être éteints pendant une heure pour marquer la plus grande manifestation écolo du monde à laquelle des centaines de millions de personnes devaient également prendre part. Dans le noir, donc, le port de Sydney, la porte de Brandebourg à Berlin, les chutes du Niagara, la tour la plus haute du monde Burj Khalifa à Dubaï, les remparts de Dubrovnik en Croatie, le stade olympique de Pékin, la vieille citadelle d'Erbil au Kurdistan... mais aussi des nouveaux venus comme les places Al-Jundi et Palestine à Gaza, la Petite Sirène de Copenhague, la réplique de la statue du David de Michel-Ange à Florence. A Moscou, le Kremlin se plongera dans le noir, lui aussi pour la première fois samedi soir, à la décision du président Vladimir Poutine. L'illumination nocturne de la cathédrale Basile le Bienheureux aux dômes colorés sur la place Rouge, juste à côté du Kremlin, sera aussi éteinte, tout comme environ 90 autres célèbres bâtiments dans la capitale russe. "Ce qui a commencé à Sydney en 2007 avec deux millions de personnes est devenu une tradition dans tout le pays et dans le monde entier", s'est félicité Dermot O'Gorman, directeur de WWF-Australie. L'opération a été lancée par le WWF en 2007 en Australie, où cette année le mot d'ordre est "d'éteindre pour de bon" et se convertir aux énergies renouvelables. D'ailleurs, l'opéra de Sydney, qui a lancé ce mouvement, n'a pas été éteint samedi, mais enveloppé d'un halo vert. Les célèbres tours Petronas de Kuala Lumpur, le Nid d'oiseau à Pékin et la tour Burj Khalifa à Dubaï suivront le mouvement. (CLA)

Nos partenaires