"Une hausse de la facture de gaz à partir de janvier serait logique"

28/11/12 à 11:26 - Mise à jour à 11:26

Source: Le Vif

(Belga) Le secrétaire d'Etat à l'Energie Melchior Wathelet ne juge pas anormale la hausse des tarifs du gaz, annoncée par certains en janvier prochain et estimée entre 10 à 15% de la facture.

"Une hausse de la facture de gaz à partir de janvier serait logique"

"Il est fort à parier que les fournisseurs début janvier vont répercuter la hausse des coûts d'approvisionnement" survenue durant la période de gel des prix, a indiqué le secrétaire d'Etat sur les ondes de la Première (RTBF). Melchior Wathelet a toutefois souligné que le contrôle des prix sera effectué et que le client pouvait faire jouer la concurrence sans frais pour lui. De plus, "la cotisation fédérale qu'on a imposée va fortement diminuer", a-t-il ajouté. Melchior Wathelet a par ailleurs précisé que les tarifs de distribution qui représentent la moitié de la facture, étaient gelés jusqu'à la fin 2014, moment à partir duquel ils seront gérés par les Régions dans le cadre des transferts de compétence. Le ministre wallon de l'Energie, Jean-Marc Nollet, avait tiré la sonnette d'alarme la semaine passée au parlement wallon sur le sujet. Lorsque ce gel, décidé au niveau fédéral par Commission de Régulation de l'Energie et du Gaz (GREG), prendra fin, les "soldes régulatoires" devront être rattrapés, c'est-à-dire l'écart entre les volumes réels de consommation et les volumes prévisionnels anticipés dans les tarifs ainsi que l'écart entre le budget et la réalité des coûts. Enfin, le secrétaire d'Etat n'a pas caché son différend avec le ministre sp.a de l'Economie Johan Vande Lanotte sur les mécanismes d'indexation du prix du gaz. Johan Vande Lanotte propose un découlage des prix du gaz et du pétrole dans le mode de calcul dès janvier. Pour Melchior Wathelet, il faut une période de transition car ceux du pétrole seront inscrits à la baisse contrairement à ceux du gaz. "Si on suit totalement Johan Vande Lanotte, la hausse début janvier sera plus forte qu'avec ce que je propose", affirme-t-il. (BRUNO FAHY)

Nos partenaires