Une fiscalité plus verte ne sera plus pour cette législature

25/09/12 à 18:03 - Mise à jour à 18:03

Source: Le Vif

(Belga) Le coalition papillon n'introduira pas de fiscalité plus verte durant cette législature. Les dix-huit mois restants avant les prochaines élections constituent en effet un délai trop court, a jugé mardi le ministre des Finances Steven Vanackere lors d'un colloque du Conseil fédéral de développement durable (CFDD).

Ce colloque se penchait sur le résultat de la conférence Rio+20 organisée en juin dernier. Tous les représentants du CFDD, un organe qui conseille les différentes autorités du pays, se sont déclarées déçues par l'issue du sommet. "Bien trop peu d'engagements ont été couchés sur papier", a confirmé le ministre Vanackere, également en charge du Développement durable. "Néanmoins, quelques accords concrets ont été bouclés, entre autres sur le travail décent". M. Vanackere déposera en octobre prochain une stratégie à long terme de développement durable pour la Belgique. "Celle-ci devra ensuite être transposée en objectifs opérationnels le plus vite possible", a-t-il plaidé. Lieze Cloots, représentante de l'organisation flamande Bond Beter Leefmilieu, a voulu savoir si M. Vanackere y incluerait la mise en place d'une fiscalité plus verte, notamment la fin de l'avantage pour les voitures diesel et une révision des revenus cadastraux qui encouragent aujourd'hui l'exode urbain. "Les dix-hui mois restants de notre législature sont trop courts pour cela", a répliqué M. Vanackere. "Nous ferions mieux d'essayer de poser les fondations pour parvenir à une fiscalité plus verte au cours de la prochaine législature", a-t-il ajouté. Le ministre s'est d'ailleurs dit prêt à oeuvrer pour que la compétence de développement durable soit aussi placée dans les mains d'un vice-Premier ministre lors de l'élaboration du prochain gouvernement fédéral. "En fait, cette compétence est tellement importante qu'elle devrait revenir au Premier ministre en personne", a-t-il conclu. (KWO)

Nos partenaires