Une défunte incinérée par erreur - Trois à quatre cas au cours des dix dernières années en Belgique

22/03/14 à 13:24 - Mise à jour à 13:24

Source: Le Vif

(Belga) On a dénombré ces dix dernières années en Belgique trois à quatre cas de défunts incinérés par erreur, a-t-on appris samedi midi auprès de Johan Dexters, le président de la Fédération nationale des unions professionnelles et chambres syndicales des entrepreneurs de pompes funèbres de Belgique (Funebra).

Une nonagénaire décédée à Bruxelles a été récemment incinérée par erreur, une société de pompes funèbres s'étant trompée de corps. On a dénombré trois à quatre faits de ce genre ces dix dernières années en Belgique, a indiqué Johan Dexters, le président de Funebra. "Il y a selon moi une double responsabilité: celle de l'hôpital ou de la morgue, qui remet le corps aux pompes funèbres, et celle de la société de pompes funèbres. Tous doivent vérifier qu'il s'agit bien de la bonne dépouille", explique-t-il. "L'erreur est humaine, le drame dans ces cas-ci est qu'on ne peut pas revenir en arrière", insiste-t-il. C'est pourquoi la Fédération insiste auprès de ses membres pour qu'ils vérifient "plutôt deux fois qu'une", qu'il s'agit bien du bon corps, ajoute M. Dexters. (Belga)

Nos partenaires