"Une cloison entre politiciens et entreprises est nécessaire"

07/12/13 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Le Vif

(Belga) La ministre flamande Freya Van den Bossche (sp.a) plaide samedi dans les colonnes du Morgen pour une interdiction stricte des mandats dans la vie d'une entreprise pour ceux qui sont professionnellement actifs en politique.

"Une cloison entre politiciens et entreprises est nécessaire"

La socialiste durcit le ton alors que son collègue de parti Johan Vande Lanotte se retrouve actuellement dans une position difficile dans le dossier Electrawinds, du nom de cette société active dans les énergies renouvelables dont le ministre de l'Économie a été le président de 2007 à 2010 et qui connaît actuellement de sérieuses difficultés financières. "Nous devons en finir avec les doubles casquettes", estime-t-elle. "Il ne s'agit pas de Johan ici. Je n'aime pas les chasses aux sorcières et le fait que des vautours tournent autour de sa tête", poursuit Freya Van Den Bossche. "En Belgique, il n'y a pas de cloison entre le monde politique et celui des affaires. En conséquence, les soupçons perdureront toujours. Les temps ont changé. Le public n'accepte plus cette permissivité, et à juste titre. Au niveau européen, il y a encore au moins quelques règles: à l'issue de son mandat, un commissaire européen ne peut, par exemple, exercer de fonction dans une entreprise originaire du secteur dans lequel il exerçait un contrôle durant deux ans. Nous devons également mettre en place de telles règles en Belgique", affirme Mme Van Den Bossche. La socialiste souhaite pouvoir réunir prochainement les présidents de parti de la majorité et de l'opposition afin de discuter de la mise en place d'un code de déontologie. (Belga)

Nos partenaires