Une cinquantaine de militaires belges en route pour le Mali

10/07/13 à 10:39 - Mise à jour à 10:39

Source: Le Vif

(Belga) Une cinquantaine de militaires belges se sont envolés mercredi matin à destination du Mali pour assurer à partir de la mi-juillet la protection des instructeurs de la mission européenne de formation et de conseil à l'armée malienne (EUTM) à Koulikoro, non loin de Bamako, dans un pays en cours de stabilisation après l'occupation du nord par des islamistes.

Une cinquantaine de militaires belges en route pour le Mali

Le ministre de la Défense, Pieter De Crem, est venu saluer ses hommes - et l'une ou l'autre femme - à leur départ de l'aéroport militaire de Melsbroek, en rappelant l'engagement militaire belge au Mali depuis janvier. L'armée belge a en effet d'abord participé à l'opération française Serval, lancée en janvier contre les groupes islamistes armés occupant le nord du Mali. Le gouvernement a ensuite décidé le 20 juin de dépêcher un "peloton renforcé" pour assurer durant un an la protection des instructeurs de 22 pays européens engagés dans l'UETM pour une durée d'un an. C'est le gros de ce contingent, principalement fourni par le bataillon Libération/5e de Ligne de Bourg-Léopold (Limbourg), qui s'est envolé peu après 09h00 à bord d'un Airbus A330 de la Défense à destination de Bamako, a constaté l'agence Belga. Cette mission, qui n'est pas totalement dénuée de risques, se déroule toutefois en partie dans l'environnement sécurisé de l'académie militaire de Koulikoro, à une soixantaine de kilomètres au nord-est de la capitale malienne et lieu principal de la formation dispensée aux soldats maliens par les instructeurs européens. Les fantassins belges, intégrés dans une compagnie espagnole de "Force Protection", escorteront également les instructeurs lors des séances d'entraînement sur le terrain, dans les environs, et protégeront les convois routiers. (Belga)

Nos partenaires