Une centaine d'activistes protestent contre le nucléaire devant le siège d'Electrabel

30/03/13 à 19:18 - Mise à jour à 19:18

Source: Le Vif

(Belga) Une centaine de personnes ont manifesté samedi après-midi devant le siège d'Electrabel, à Bruxelles, contre l'énergie nucléaire. Elles réclamaient la fermeture définitive des réacteurs nucléaires de Doel 3 et Tihange 2, mis à l'arrêt depuis l'été dernier en raison de la détection de fissures dans leur cuve. Le gouvernement fédéral doit prendre une décision finale quant à leur redémarrage.

Une centaine d'activistes protestent contre le nucléaire devant le siège d'Electrabel

"Si le gouvernement accepte de fermer ces réacteurs ainsi que ceux de Tihange 1, Doel 1 et Doel 2, cela signifierait que cinq réacteurs nucléaires sur les sept que comptent la Belgique seraient mis à l'arrêt", a affirmé l'un des initiateurs de la protestation, Fabian Duquesne. "Annuellement, on produirait 3.900 megawatt de moins", poursuit-il. Il s'agit d'une baisse significative de la production d'énergie, mais "cette diminution peut facilement être compensée", selon lui. "Si nous suivons l'exemple français en supprimant l'éclairage de nuit dans les bureaux et les vitrines de magasins et que, dans le même temps, le gouvernement limite l'éclairage public, nous ferions une économie d'énergie de 40 à 50% par rapport à notre consommation actuelle", avance Fabian Duquesne. Les activistes appellent le gouvernement fédéral à adopter une politique énergétique ambitieuse. "L'aménagement de 800 à 1.000 éoliennes en l'espace de sept ans doit être faisable", conclut M. Duquesne, soulignant que le gouvernement ne peut "prendre aucun risque avec des installations nucléaires dont la sécurité n'est pas garantie". (230)

Nos partenaires