Une campagne pour informer les citoyens sur les espaces antidiscrimination

24/09/13 à 12:22 - Mise à jour à 12:22

Source: Le Vif

(Belga) Eliane Tillieux, ministre de la Santé, de l'Action sociale et l'Egalité des chances, et Patrick Charlier, directeur adjoint du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme, ont lancé mardi la campagne "La discrimination ne passera pas par chez nous! " visant à informer les citoyens sur les points de contact antidiscrimination disponibles au sein des Espaces Wallonie.

Une campagne pour informer les citoyens sur les espaces antidiscrimination

Cette campagne se décline en dix affiches illustrées par Frédéric Jannin. "Il faut que les Espaces Wallonie soient identifiés comme points locaux antidiscrimination", explique Eliane Tillieux. N'importe qui peut y signaler une situation discriminatoire comme victime ou comme témoin. "Le personnel de ces espaces a pour missions d'accueillir les personnes concernées, d'entendre leurs problèmes, de les aiguiller vers le Centre, vers l'Institut pour l'Egalité des femmes et des hommes, ou tout autre organisme compétent, ou de les aider à enclencher une procédure de plainte si nécessaire", ajoute la ministre. Il existe une dizaine d'Espaces Wallonie (Namur, Liège, Nivelles, Verviers, Eupen, Charleroi, Tournai, Mons, La Louvière, Arlon). Patrick Charlier souligne l'importance de collaborer avec ceux-ci: "C'est accessible à tous et proche du citoyen qui est parfois perdu dans des montagnes administratives ou qui s'interroge sur le niveau de pouvoir compétent (...) Pour les dossiers qui nous arrivent, nous cherchons des alternatives à la justice, c'est-à-dire des solutions pratiques, moins coûteuses et qui privilégient la conciliation". "N'oublions pas qu'il existe aussi www.stop-discrimination.be et le 0800/12.800", rappelle Eliane Tillieux. (Belga)

Nos partenaires