Une association belge sur quatre a vu sa situation financière se détériorer en 2012

05/12/12 à 14:32 - Mise à jour à 14:32

Source: Le Vif

(Belga) Une association belge sur quatre a vu sa situation financière se détériorer en 2012, selon le 3e baromètre de la confiance des associations, présenté mercredi par la fondation Roi Baudouin. Au total, quelque 700 enquêtes ont été menées par le bureau d'études Ipsos auprès de directeurs ou administrateurs du monde associatif belge.

En 2012, 60% des personnes interrogées parlent d'un état stable lorsqu'elles évoquent la situation éco-financière de leur organisation. Au contraire, 27% parlent d'une détérioration (contre 17% en 2011 et 23% en 2010) tandis que 12% ont vu une amélioration se dessiner (contre 34% en 2011 et 32% en 2010). "La situation financière n'est donc pas positive mais elle n'est pas non plus précaire", commente la fondation. Pour répondre à la détérioration de leurs finances, les associations continuent à appliquer une politique de rationalisation des coûts, dont la plus importante consiste à supprimer les versions papiers de leur rapport annuel (38% des associations en 2012). De plus, 34% d'entre elles ont recouru au bénévolat en 2012, contre 42% en 2011. Les problèmes de trésorerie ont touché 22% des associations belges au cours de l'année écoulée, notamment parce que les subsides accordés ne sont pas payés à temps. Il ressort également qu'une large majorité des associations est dépendante du soutien des pouvoirs publics: 6 sur 10 reçoivent un soutien lié à un projet, 7 sur 10 un soutien structurel. Les moyens publics représentent plus de la moitié des revenus pour toutes les organisations: 57% en Fédération Wallonie-Bruxelles et 55 % en Communauté flamande. (VIM)

Nos partenaires