Une approche multidisciplinaire est nécessaire pour le cancer du poumon

02/10/13 à 01:58 - Mise à jour à 01:58

Source: Le Vif

(Belga) Le diagnostic et le traitement du cancer du poumon nécessitent une approche multidisciplinaire pour assurer une prise en charge optimale du patient, selon de nouvelles recommandations développées par le Centre fédéral d'expertise des soins de santé (KCE) et le Collège d'Oncologie.

Ces recommandations concerne le diagnostic, le traitement et le suivi des deux types les plus communs de cancer du poumon: le cancer du poumon à petites cellules d'une part, et celui "non à petites cellules" d'autre part. Le cancer du poumon reste très fréquent (7.830 nouveaux cas par an) et présente un taux de mortalité élevé. La cause principale demeure le tabagisme. Selon le KCE et le Conseil d'Oncologie, le pronostic dépend fortement du stade de la maladie au moment du diagnostic. "Ce stade, l'état général du patient ainsi que ses préférences vont déterminer la stratégie thérapeutique", expliquent-ils. Les traitements possibles sont la chirurgie, la radiothérapie ou les médicaments anti-tumoraux. Comme ces traitements sont de plus en plus souvent combinés, une "consultation multidisciplinaire entre les différents soins spécialisés est recommandée", disent-ils. Pour eux, la chirurgie spécifique au cancer du poumon doit se dérouler, "de préférence", dans des centres ayant une expérience suffisante. "De même, en ce qui concerne les techniques de radiothérapie les plus récentes, il est logique de concentrer les investissements dans un nombre limité de centres qui peuvent assurer la qualité de manière adéquate", insistent-ils. Les médicaments anti-tumoraux "personnalisés" ne devraient, quant à eux, être utilisés qu'après une détermination du profil moléculaire de la tumeur démontrant leur efficacité chez le patient concerné. (Belga)

Nos partenaires