Une affaire sur 9 classée sans suite par manque d'enquêteurs

22/06/13 à 07:22 - Mise à jour à 07:22

Source: Le Vif

(Belga) Un dossier judiciaire sur neuf concernant des faits d'association de malfaiteurs, d'escroquerie, de blanchiment, de terrorisme, de fraude fiscale ou de trafic international de drogue ne fait pas l'objet d'une enquête par la Justice par manque d'enquêteurs, écrit samedi le quotidien De Tijd, selon des chiffres fournis par la ministre de la Justice Annemie Turtelboom (Open Vld) sur base de données du collège des procureux-généraux.

L'an dernier, 11 pc des affaires ont été classées sans suite en raison d'un manque de personnel au sein de la police ou des parquets. Ces dernières années la Justice et la police fédérale, tout comme les autres services publics, ont dû réaliser des économies sur leurs crédits en personnel. Les crédits pour le personnel à la Justice sont ainsi passés de 1,263 milliards en 2010 à 1,253 milliards en 2012. Pour la police fédérale et la collaboration intégrée avec les autres corps de police, on est passé de 790 millions à 764 millions. La ministre de la Justice insiste sur le fait que les magistrats échappent à ces mesures d'économie à la Justice. "Nous avons uniquement épargné sur les collaborateurs administratifs des magistrats." (Belga)

Nos partenaires