Un tiers de frottis de dépistage en moins depuis la limitation du remboursement

11/12/12 à 00:40 - Mise à jour à 00:40

Source: Le Vif

(Belga) Un tiers de frottis de dépistage en moins a été pris en charge par la sécurité sociale depuis la limitation dans le temps du remboursement, introduite à l'été 2009, selon des chiffres de l'INAMI, rapportés dans l'Artsenkrant de mardi. Ces frottis ne sont plus remboursés qu'une fois tous les deux ans.

Les deux premières années après la limitation, l'INAMI a remboursé près d'un million de frottis de dépistage en moins. Du 1er juillet 2009, entrée en vigueur de la limitation, au 30 juin 2010, le nombre de frottis remboursés a baissé de 1,2 million d'unités pour tomber à 742.000. L'année d'après, quelque 862.000 frottis ont été pris en charge. L'INAMI a comparé la moyenne annuelle des deux années avant l'introduction d'un remboursement bisannuel avec la moyenne des deux années d'après. Il en ressort que le nombre de frottis a baissé de 440.000 unités, soit un recul de 35% sur base annuelle. Cette baisse représente une économie de 1,6 million d'euros par an. Une telle diminution a logiquement entraîné une baisse des examens de suivi en cas de résultat anormal d'un frottis. Le nombre de colposcopies, examens du col de l'utérus, a ainsi diminué de 33%, ce qui représente une économie de 1,5 million d'euros. Jusqu'à mi-2009, 350.000 colposcopies étaient remboursées en moyenne chaque année. (SGI)

Nos partenaires