Un site internet pour aider les joueurs pathologiques

21/03/13 à 13:13 - Mise à jour à 13:13

Source: Le Vif

(Belga) La commission des jeux de hasard a lancé jeudi aide-aux-joueurs.be, un site internet gratuit et anonyme destiné à accompagner les joueurs pathologiques et leur entourage. Le secteur de l'aide a récemment constaté une augmentation du nombre de demandeurs confrontés à des problèmes à la suite de paris ou jeux d'argent en ligne.

Un site internet pour aider les joueurs pathologiques

Le site est divisé en deux parties. La première contient de nombreuses informations telles que les facteurs de risque, l'influence du contexte, les dispositions légales ou encore des rectifications par rapport à certaines croyances répandues mais pourtant erronées. Des tests offrent également la possibilité d'évaluer son comportement de joueur. La seconde permet à toute personne qui désire changer d'attitude par rapport au jeu de s'enregistrer anonymement et de participer à un programme qui vise à réduire sa dépendance. Un journal de bord propose ainsi au joueur d'introduire ses statistiques de jeu (temps consacré, argent dépensé, contexte, etc.), qu'il peut ensuite comparer aux objectifs qu'il s'était fixé. "Franchir le pas vers l'aide est souvent difficile pour les joueurs problématiques, à cause du sentiment de honte, d'incompréhension ou encore de l'espoir de pouvoir régler ses problèmes financiers en misant à nouveau", souligne la commission. L'aide en ligne semble particulièrement appropriée au phénomène, enchérissent les professionnels de l'aide ayant participé au développement du site. "Le jeu sur internet attire de nombreux joueurs problématiques car il est accessible facilement et 24 heures sur 24. L'argent y est en outre virtuel, le joueur ne mesure donc pas immédiatement l'ampleur de ses pertes. Depuis quelques temps, nous constatons une forte hausse dans la pratique problématique des jeux en ligne, ainsi qu'une baisse de l'âge moyen des joueurs pathologiques", souligne Laurence Genin, de l'ASBL Le Pélican. (PVO)

Nos partenaires