Un rapport fouillé pour analyser la défaite d'Ecolo

05/07/14 à 01:40 - Mise à jour à 01:40

Source: Le Vif

(Belga) Ecolo a franchi vendredi une nouvelle étape dans son processus d'analyse de la défaite du 25 mai. Le quatuor d'évaluateurs a présenté son rapport au Conseil de fédération, le parlement interne du parti.

Le 4 juin, le Conseil de fédération d'Ecolo a désigné un trio d'évaluateurs, complété une dizaine de jours plus tard par une quatrième personne. Pendant un mois, ils ont interrogé un grand nombre de personnes, aussi bien à l'intérieur qu'à l'extérieur du parti. Une étude a été également demandée à un consultant externe. Le rapport est fouillé, dit-on. Il confirme certaines analyses déjà entendues, notamment celle qu'Ecolo s'est présenté aux élections avec la peur de déplaire et a trop dilué son message. Il pointe également un problème de leadership interne. Pour la suite des événements, il propose une démarche qui soit la plus participative possible et la mise sur pied d'un comité de pilotage composé de six personnes. Une assemblée générale est envisagée aux alentours de février ou de mars. Les Verts francophones se prononceront sur la suite du processus lors d'un Conseil de fédération qui se tiendra dans 15 jours. La co-présidence actuelle, assumée par Emily Hoyos et Olivier Deleuze, est aujourd'hui remise en cause par un certain nombre de militants qui voient d'ailleurs dans la proposition d'une assemblée générale au premier trimestre de l'année prochaine un pas dans cette direction. Une motion débattue le 13 juillet a proposé, entre autres choses et à la suite de nombreux constats, une nouvelle élection de la direction du parti au début de 2015. Elle émanait d'une septantaine de membres, parmi lesquels Philippe Lamberts, Christian Noiret, Philippe Defeyt, Céline Delforge, Veronica Cremasco, etc. Elle n'avait pas été approuvée. (Belga)

Nos partenaires