Un radiologue de Stork Technical Services irradié

09/10/12 à 14:44 - Mise à jour à 14:44

Source: Le Vif

(Belga) Un radiologue de l'entreprise anversoise Stork Technical Services a été accidentellement exposé, le 19 septembre, à des rayonnements ionisants par un appareil radiographique selon l'Agence fédérale de contrôle nucléaire. Il est possible, a expliqué l'Agence, que la dose d'exposition ait été importante.

Un radiologue de Stork Technical Services irradié

Ce jour-là, l'employé de l'entreprise de construction Stork Technical Services réalisait une série de travaux dans un bunker blindé à l'aide d'un appareil à rayonnement X. Après les travaux, le radiologue est parti du principe que l'irradiation était terminée. Il est entré dans le bunker mais, en sortant, il a constaté que l'appareil fonctionnait encore et que l'alarme de son dosimètre électronique s'était déclenchée. L'appareil de mesure a enregistré une dose de 948 mSv alors que son dosimètre passif indiquait 1,4 mSv. Une dosimétrie biologique est actuellement pratiquée afin de pouvoir mieux évaluer la dose réellement reçue par le radiologue. "En Belgique, la dose limite d'exposition par an pour la population est de 1 msv. Le suivi médical du radiologue se poursuivra par mesure de précaution" a expliqué l'Agence. L'appareil à rayonnement X a été mis hors service. L'Agence fédérale de contrôle nucléaire a été avisée de l'incident le 2 octobre et a immédiatement entamée une enquête. (ERIC CABANIS)

Nos partenaires