Un protocole pour favoriser la mobilité du personnel du Sénat vers d'autres assemblées

06/09/12 à 19:04 - Mise à jour à 19:04

Source: Le Vif

(Belga) Les nouveaux besoins en personnel que seraient amenés à rencontrer les différents parlements du pays pourront être satisfaits en puisant dans la réserve des fonctionnaires actuellement au service du Sénat, avec l'accord de ces derniers. La Haute assemblée sera réduite à portion congrue et donc ses besoins en personnel seront drastiquement revus à la baisse. Pour organiser la mobilité du personnel du Sénat, un protocole d'accord sera signé le 25 septembre lors de la prochaine concertation des présidents d'assemblée.

Selon sa présidente Sabine de Bethune, le Sénat compte actuellement 343 membres du personnel actifs qui constituent 319 équivalents temps plein. Il est actuellement prématuré de fixer le nombre de personnes qui continueront à être employées par le Sénat après la réforme en juin 2014. Mais, assure-t-elle, l'adaptation de l'administration à son nouveau rôle et à ses nouvelles missions fait l'objet d'une préparation à laquelle le personnel est tenu informé par ses soins, par les questeurs et les hauts fonctionnaires. En dépit du fait qu'ils conserveront leur statut, les fonctionnaires du Sénat sont inquiets face aux incertitudes qui planent sur leur avenir. Une proposition antérieure relative à la mobilité du personnel avait été recalée. Le quotidien De Morgen rapportait jeudi des déclarations du chef de cabinet du président du Parlement flamand Jan Peumans (N-VA) selon qui le Sénat avait tenté en vain de refiler ses 374 fonctionnaires. Sabine de Bethune a regretté le ton et le contenu de cet article, faisant valoir le droit au respect pour le personnel de son assemblée. (MUA)

Nos partenaires