Un petit-fils de Mandela, député ANC, accusé d'avoir menacé un conducteur avec une arme

09/10/13 à 12:32 - Mise à jour à 12:32

Source: Le Vif

(Belga) La police sud-africaine a ouvert une enquête sur un des petits-fils de Nelson Mandela, accusé d'avoir pointé son arme pour menacer un conducteur lors d'une dispute entre automobilistes durant un embouteillage à Mthatha (sud-est), a indiqué mardi la police.

Mandla Mandela, député du parti au pouvoir en Afrique du Sud, et chef coutumier de Mvezo, le village natal de son grand-père, est accusé d'avoir pointé une arme à feu dimanche sur un autre conducteur bloqué dans la circulation à la suite d'un accident, selon un porte-parole de la police, Mzukisi Fatyela. "Il s'agit d'une de ces violences au volant où chacun accuse l'autre de l'avoir heurté", a indiqué à l'AFP M. Fatyela. "Mandla est allé chercher son arme à feu dans sa voiture et a menacé l'autre conducteur", a-t-il ajouté sans donner davantage de précisions. Mandla a fait la Une ces derniers mois en Afrique du Sud durant la longue hospitalisation de son grand-père à Pretoria. Il est accusé de violation de sépultures par le reste de la famille Mandela pour avoir déplacé les tombes des enfants Mandela dans le village dont il est le chef coutumier et où il caresse d'ambitieux projets de développement touristique concurrents d'un musée mémorial officiel déjà existant. (Belga)

Nos partenaires