Un péage urbain à 3 euros ne suffirait pas pour désengorger Bruxelles

21/01/14 à 09:31 - Mise à jour à 09:31

Source: Le Vif

(Belga) Un péage urbain à trois euros par jour, tel qu'envisagé par le secrétaire d'État bruxellois à la Mobilité, Bruno De Lille (Groen), ne suffirait pas pour atteindre les objectifs de désengorgement du trafic dans la capitale, selon une étude réalisée par le bureau Stratec, dont La Libre rend compte mardi.

Un péage urbain à 3 euros ne suffirait pas pour désengorger Bruxelles

Le gouvernement bruxellois s'est engagé à réduire la pression automobile de 20% à l'horizon 2018. L'étude réalisée par Stratec, à la demande du gouvernement, confirme que le péage urbain se profile comme le moyen le plus efficace d'atteindre l'objectif. Plutôt qu'une tarification au kilomètre ou au franchissement d'une barrière, le bureau préconise un péage de zone, où tout le monde paie à l'intérieur d'un périmètre donné, quelles que soient les distances parcourues. Il fonctionnerait via des caméras couplées à un système de reconnaissance des plaques d'immatriculation qui repérerait les voitures dès qu'elles entrent en mouvement. Plusieurs formules tarifaires sont envisagées. Stratec estime que le tarif de 12 euros par jour permet d'atteindre un résultat "proche de l'optimum". Un prix de trois euros par jour ne permettrait pas à la Région d'atteindre ses objectifs. (Belga)

Nos partenaires