Un parti d'opposition rwandais inquiet de la disparition d'un de ses membres

02/02/13 à 17:30 - Mise à jour à 17:30

Source: Le Vif

(Belga) Un parti d'opposition rwandais, le Parti démocratique vert du Rwanda, non reconnu par Kigali, s'est inquiété samedi de la disparition d'un de ses responsables.

Selon Frank Habineza, le chef du parti, Omar Leo "Oustazi", lui-même responsable communication de la formation, n'a plus "été vu en public depuis deux semaines". Depuis, des messages signés de son nom ont certes été vus sur Facebook, mais sans qu'il soit possible de vérifier leur authenticité, a poursuivi M. Habineza, évoquant également deux rendez-vous manqués avec son collègue. "Nous avons donc contacté la police le lundi 28, car nous étions très inquiets", a ajouté le responsable. "Quoi qu'il se passe, nous voulons connaître la vérité, " a-t-il encore dit, soulignant avoir été entendu comme témoin pendant plus de deux heures vendredi par la police. Le Parti démocratique vert du Rwanda a été créé en 2009 par d'anciens membres du Front patriotique rwandais (FPR) du président Paul Kagame, ex-rébellion au pouvoir depuis 1994 après avoir mis fin au génocide. Un première tentative d'enregistrement de la formation avait échoué dès 2009: une bagarre, assimilée, à l'époque, par M. Habineza à un acte de sabotage, avait provoqué l'interruption du congrès fondateur du parti. En juillet 2010, le corps sans vie, décapité, du vice-président du parti, André Kagwa Rwisereka, avait ensuite été retrouvé dans le sud du pays. Un mois plus tard, M. Habineza quittait son pays pour la Suède. Il n'y est revenu qu'en septembre 2012, pour tenter à nouveau d'enregistrer le parti en vue des élections législatives de septembre 2013. En novembre dernier, M. Habineza a toutefois été une nouvelle fois contraint d'annuler le congrès fondateur de sa formation, faute d'autorisation des autorités municipales. Le congrès est désormais prévu pour mars. (CHN)

Nos partenaires