Un papy mormon soupçonné d'avoir abusé de ses petites-filles

14/05/13 à 19:55 - Mise à jour à 19:55

Source: Le Vif

(Belga) Un responsable de l'Eglise de Jésus-Christ des Saints des derniers jours est poursuivi devant le tribunal correctionnel de Charleroi pour attentats à la pudeur sur ses deux petites-filles de 3 et 4 ans. Le parquet, qui le qualifie de "prédateur" a sollicité une peine de prison ferme.

Joseph, un octogénaire de Charleroi, est en aveux d'attentats à la pudeur sur l'une des deux victimes mais nie formellement avoir abusé de l'autre enfant. C'est pourtant cette dernière qui fut la première à dévoiler les faits, commis au début de l'année 2011, à Jumet. Selon Me Lauvaux, conseil des parents des victimes, le prévenu aurait attiré l'attention de la fillette à l'aide d'un laser qu'il a caché ensuite dans sa poche trouée, afin qu'elle lui touche le sexe. L'octogénaire conteste, affirmant que la petite fille aurait touché une statuette d'un saint qu'il cachait dans sa poche. "Il reconnaît par contre avoir touché le sexe de l'autre enfant lors de scènes de jeux agrémentés de chatouillis, mais affirme de manière odieuse que c'est elle qui était demandeuse", a clamé l'avocat des parties civiles. Selon le parquet, qui réclame une peine de prison ferme, les révélations des enfants sont crédibles, d'autant que l'épouse du prévenu l'a surpris, mais a préféré fermer les yeux. "Il est en aveux d'autres faits aujourd'hui prescrits et est passé entre les mailles du filet toute sa vie. C'est un prédateur", a ajouté la substitute Mottard. Me Gras, conseil du grand-père, a sollicité la suspension probatoire du prononcé et l'acquittement pour les faits que son client nie et qui sont raisonnablement crédibles. L'avocat a rappelé la vie difficile de cet homme, abusé lui-même par son grand-père et alcoolique jusqu'à ce qu'il découvre le mormonisme. Jugement le 11 juin. (Belga)

Nos partenaires