Un pacemaker "éternel" à l'étude

23/11/12 à 17:05 - Mise à jour à 17:05

Source: Le Vif

(Belga) Des chercheurs américains auraient mis au point un pacemaker alimenté par les battements du coeur, sans batterie. Mais il faudra du temps avant de prouver la fiabilité d'un tel système, a indiqué vendredi à l'agence Belga Dominique Blommaert, cardiologue et professeur au CHU de Mont-Godinne.

Un pacemaker "éternel" à l'étude

Des chercheurs du Michigan ont présenté, au début du mois de novembre, un dispositif capable de récupérer l'énergie des vibrations produites par le coeur et de la transformer en électricité. "Cela résoudrait les problèmes de longévité de la batterie, qui oscille entre six et dix ans", confirme le cardiologue Dominique Blommaert. "Ce type de pacemaker supprimerait également la présence de sondes, éléments les plus fragiles du système actuel." Le pacemaker avec batterie, utilisé depuis la fin des années 50, est un petit boîtier muni d'une pile et placé sous la clavicule. Des sondes électriques le reliant au coeur permettent de l'aider à rythmer ses battements. Les scientifiques réfléchissent aujourd'hui à moderniser le dispositif, en réduisant sa taille par exemple. "Ces pacemakers miniatures en sont au stade expérimental", explique le cardiologue. "Mais il faudra du temps avant que le système actuel soit remplacé car il est très fiable. Le remplacement du boîtier se fait en 15 à 30 minutes, parfois en hôpital de jour. Ce n'est donc pas une lourde opération. Il faudra donc prouver scientifiquement la fiabilité d'un nouveau pacemaker. Cela prendra des années." En Belgique, près de 10.000 personnes se font placer un pacemaker chaque année. (PVO)

Nos partenaires