Un nouveau modèle de paiement anticipe les besoins en soins du patient

28/05/13 à 16:02 - Mise à jour à 16:02

Source: Le Vif

(Belga) L'Institut national d'assurance maladie-invalidité (INAMI), les mutualités et les maisons médicales ont mis au point un nouveau modèle de paiement forfaitaire qui prend chaque année une "photographie" des patients, en fonction de plusieurs caractéristiques, et qui permet ensuite d'anticiper leurs besoins en soins. Le modèle est entré en vigueur le 1er mai dans près de 100 centres de santé.

Ce nouveau modèle financier dresse chaque année un "portrait-type" des patients inscrits dans un centre déterminé. Ils sont recensés selon plusieurs caractéristiques importantes, comme l'âge, le statut social, la présence de handicap ou de maladies chroniques. Les besoins en soins seront alors anticipés grâce aux données de chaque patient. Le système permettra également de déterminer plus aisément, pour chaque centre, un montant mensuel que le patient devra verser. Selon les asbl Vereniging van Wijkgezondheidscentra, Médecine pour le peuple et la Fédération des Maisons Médicales et collectifs de santé francophones, ce nouveau modèle apporte une réponse aux problèmes de financement des soins de santé. "Avec ce modèle, notre pays dispose d'un laboratoire pour un financement innovant et démontre que de nouvelles voies sont possibles", indiquent-elles. "Un financement global des médecins généralistes et d'autres prestataires de soins stimule la coopération, par laquelle plusieurs disciplines travaillent dans une seule équipe pour s'occuper du patient. Cela contribue à une meilleure harmonisation des soins." (Belga)

Nos partenaires