Un nouveau modèle d'hélico, acheté par la Belgique, connaît des soucis techniques

02/02/13 à 10:18 - Mise à jour à 10:18

Source: Le Vif

(Belga) Des pays qui, à l'instar de la Belgique, ont acheté le nouveau modèle d'hélicoptère NH90 font état d'une série de problèmes techniques avec cet appareil. En Australie, l'hélicoptère ne peut même plus voler. Dans notre pays, la Défense a réceptionné son premier appareil à la fin de l'année dernière. "Le fabricant nous a promis qu'il n'y aurait plus de maladies de jeunesse", déclare un porte-parole du ministre de la Défense, Pieter De Crem, samedi dans les colonnes des journaux Gazet van Antwerpen et Het Belang van Limburg.

Des rapports militaires divulgués en France, en Allemagne, aux Pays-Bas, en Australie et en Nouvelle-Zélance évoquent plusieurs types d'incidents techniques avec le NH90. Le Belgique a passé commande de 8 hélicoptères NH90 auprès du consortium européen NHIndustries: quatre en version de transport tactique (TTH) et quatre en version navale (NFH), qui doivent succéder aux Sea Kings. Une des entreprises membres du consortium européen est la société italienne Agusta, filiale du groupe Finmeccanica, qui compte également parmi ses filiales la société AnsaldoBreda, qui fabrique le train Fyra, soulignent les deux quotidiens. "Aux Pays-Bas, les problèmes sont surtout liés à la version navale. Ces appareils ne seront pas livrés dans notre pays avant la fin de l'année. Actuellement, nous avons un appareil en version de transport tactique. Nos pilotes le testent en France, où ils suivent également une formation. Nous n'avons pas encore entendu de critiques", explique une porte-parole de la Défense. Des parlementaires ont déjà indiqué qu'ils comptaient bien interroger le ministre De Crem à ce sujet. (THD)

Nos partenaires