Un mort au début de la grande manifestation de l'oppositionau Bangladesh

29/12/13 à 12:44 - Mise à jour à 12:44

Source: Le Vif

(Belga) Au moins une personne est morte dans des affrontements dimanche à Dacca entre la police et des centaines de manifestants, qui tentaient de rejoindre le centre de la capitale pour un vaste rassemblement réclamant le report des élections de janvier, dans ce pays profondément divisé.

Un mort au début de la grande manifestation de l'oppositionau Bangladesh

La police aspergeait avec des canons à eau les manifestants, qui répliquaient parfois avec des grenades artisanales, en hurlant des slogans hostiles à la Première ministre Sheikh Hasina, à laquelle ils demandent le report d'élections "fantoches", prévues le 5 janvier. Un manifestant, blessé, est mort à l'hôpital où il avait été transporté, a indiqué un haut responsable de la police. Cette manifestation, baptisée "marche pour la démocratie" par l'opposition, a été interdite par la police qui craignait de nouvelles violences. Le Bangladesh a connu cette année les violences les plus meurtrières depuis sa création en 1971, avec au moins 274 morts dans des manifestations. Deux femmes s'affrontent depuis des années pour diriger le pays: Sheikh Hasina, la chef du gouvernement actuel et de la formation de la Ligue Awami, et Khaleda Zia, dirigeante de l'opposition, le Parti nationaliste du Bangladesh, et ancienne Première ministre. Les élections sont prévues pour dans une semaine mais leur crédibilité est d'ores et déjà entachée, d'autant que les pays étrangers ont refusé d'envoyer des observateurs internationaux. Depuis 1971, le pays a connu une vingtaine de coups d'Etat. (Belga)

Nos partenaires