Un ministre turc critique la justice belge pour avoir tardé à rendre deux corps

22/05/13 à 18:44 - Mise à jour à 18:44

Source: Le Vif

(Belga) Le vice-Premier ministre turc Bekir Bozdag a critiqué lundi le système judiciaire belge dans le dossier du rapatriement en Turquie, deux ans et demi après leur meurtre, des corps de deux frères tués à Meulebeke (Flandre occidentale), a rapporté le site d'information turc worldbulletin.net.

Un ministre turc critique la justice belge pour avoir tardé à rendre deux corps

Les corps des deux frères, tués par balle le 18 septembre 2010 au cours d'une dispute familiale, ont été conservés dans un funérarium à la demande du juge d'instruction qui envisageait des devoirs d'enquête complémentaires. Ils ont été rendus à la Turquie le 9 avril dernier. M. Bozdag a rencontré lundi les familles des victimes, jugeant à cette occasion qu'il n'existait "nulle part ailleurs dans le monde un cas aussi dramatique" que celui des corps des deux frères. "C'est de la torture au coeur de l'Europe, à l'égard des corps et des familles. La Belgique ne respecte-t-elle pas les droits de l'homme? Personne ne lève la voix! Quand les droits de l'homme sont bafoués en Europe, n'est-ce pas une violation de droit", a-t-il demandé, cité par le site d'information. Le vice-Premier ministre turc a promis aux familles le soutien nécessaire via le consulat général d'Anvers. Au cabinet de la ministre de la Justice Annemie Turtelboom, on rappelle que le dossier a donné lieu à plusieurs contacts avec l'ambassade de Turquie. "Tout ce que nous avons pu répondre est que la non-restitution était une décision d'un juge d'instruction indépendant", indique-t-on, renvoyant au respect de la séparation des pouvoirs. (Belga)

Nos partenaires