Un médecin aurait offert 800 doses de médicaments sans prescription

07/11/13 à 15:27 - Mise à jour à 15:27

Source: Le Vif

(Belga) Un médecin généraliste quadragénaire a répondu jeudi devant le tribunal correctionnel de Liège de faits de faux et usages de faux commis dans le cadre de sa profession. L'homme aurait fourni près de 800 doses de médicaments à des patients en détournant des prescriptions destinées à d'autres patients.

Un médecin aurait offert 800 doses de médicaments sans prescription

Ce médecin avait été dénoncé auprès de l'INAMI puis au parquet de Liège lorsque des pharmaciens avaient remarqué qu'il prescrivait de grandes quantités de doses d'anti-inflammatoires ou d'anti-douleurs. Initialement, la justice le suspectait de pratiquer du dopage. Mais l'enquête avait démontré qu'il avait en réalité proposé gratuitement à certains de ses patients plus défavorisés des doses de médicaments sans les prescriptions requises. Les prescriptions étaient bel et bien réalisées mais en grandes quantités et sous le nom d'autres patients. Elles étaient alors "détournées" et les médicaments injectés à des patients plus défavorisés ou qui ne bénéficiaient pas de mutuelle. Entre 2008 et 2010, il aurait ainsi commis des faux et usages de faux relatifs à 800 doses de médicaments au préjudice des mutuelles. En aveux, le médecin a exposé qu'il poursuivait initialement un but humanitaire et respectable en venant en aide à des patients en situation précaire. Mais il a ensuite été débordé par son propre système de compensation. Le parquet, qui a estimé que le médecin allait à l'encontre des règles de la libre concurrence en proposant ce système de médicaments gratuits, a requis une peine d'un an de prison avec sursis. La défense, Me Gilissen, a réclamé la suspension du prononcé. Le jugement sera rendu le 5 décembre. (Belga)

Nos partenaires