Un journaliste français d'origine belge tué en Syrie

18/01/13 à 13:49 - Mise à jour à 13:49

Source: Le Vif

(Belga) Le ministre des Affaires étrangères, Didier Reynders, a dit vendredi après le Conseil des ministre, qu'il craignait de devoir confirmer la mort en Syrie du journaliste français d'origine belge Yves Debay.

"Il semble qu'il n'y a plus de doute quant à sa mort", a dit le ministre, précisant qu'il aurait été tué par le tir d'un sniper. D'après l'AFP, qui cite des militants, le journaliste a été tué "par l'armée dans le nord syrien, en proie à de violents combats entre jihadistes et combattants kurdes de Syrie qui se disputent un point de passage vers la Turquie". Le journaliste, âgé de 58 ans, a été abattu jeudi par un tireur embusqué alors qu'il effectuait un reportage à Alep dans le nord de la Syrie, où au moins 17 journalistes professionnels, étrangers et Syriens, et 44 citoyens-journalistes ont été tués en 22 mois, selon Reporters Sans Frontières. Un militant a rapporté à l'AFP sous le couvert de l'anonymat avoir transporté le corps du journaliste défunt dans une ambulance se rendant au poste-frontière de Bab al-Salama vers la Turquie. "Les circonstances exactes de sa mort ne sont pas encore claires, mais il semble qu'il soit entré dans une rue extrêmement dangereuse où étaient positionnés des membres de l'armée et des milices du régime", a-t-il ajouté. M. Debay travaillait pour "Assaut", une revue spécialisée qu'il avait fondée il y a cinq ans. Il est qualifié par l'AFP de "personnalité haute en couleurs". "Il avait servi dans des unités d'élite de l'ex-armée rhodésienne, les services de sécurité du régime blanc au pouvoir jusqu'en 1980 dans ce qui est devenu le Zimbabwe", ajoute l'agence. (VIM)

Nos partenaires