Un intestin en forme de "U" secoue l'arbre de l'évolution des espèces

17/01/13 à 15:39 - Mise à jour à 15:39

Source: Le Vif

(Belga) Cet animal préhistorique ne ressemble à rien, avec son intestin en forme de "U" et son anus situé au voisinage de sa bouche, le tout flanqué de petits tentacules. Il risque pourtant de secouer l'arbre de l'évolution des espèces marines.

Cotyledion tylodes, c'est son petit nom, n'a été décrit pour la première fois qu'en 1999 après avoir été découvert dans les gisements de Chengjiang (sud de la Chine), riches en fossiles datant du Cambrien (-540 à -485 millions d'années), une période où les différentes formes de vies se sont soudainement diversifiées sur Terre. A l'origine, l'animal marin est étudié à partir de seulement deux spécimens incomplets, et les chercheurs sont dans l'incapacité de le rattacher à quoi que ce soit de connu. Plus récemment, d'autres découvertes de Cotyledion, mieux préservés, avaient permis d'identifier un cercle de tentacules autour de son "calice". Il n'en avait pas fallu davantage pour que la petite bête soit cataloguée comme un lointain ancêtre des cnidaires, parmi lesquels on compte le corail, les anémones de mer et les méduses. Une équipe internationale dirigée par Zhifei Zhang, paléontologue à l'Université chinoise de Xi'an, s'est de nouveau penchée sur l'étrange anatomie du Cotyledion, en observant quelque 400 nouveaux spécimens. Et leur interprétation, publiée jeudi dans la revue britannique Nature Scientific Reports, est bien différente. Les chercheurs ont notamment découvert la présence d'un "tube digestif en forme de U qui exclut sans aucun doute possible une quelconque affinité du Cotyledion avec les cnidaires, mais pointe plutôt vers les lophotrochozaires", une famille englobant d'innombrables espèces, comme les mollusques et même les vers de terre, indiquent les chercheurs. Si le Cotyledion est bien leur ancêtre, cela signifie que les milliers de lophotrochozaires modernes ont commencé à évoluer dès l'explosion cambrienne, voici quelque 520 millions d'années, souligne l'étude. Même si la place exacte du Cotyledion dans l'arbre des espèces reste incertaine, l'animal appartiendrait plus précisément à l'embranchement des "entoproctes", petits organismes se nourrissant en capturant les particules en suspension dans l'eau et dont des dizaines d'espèces vivent encore aujourd'hui dans les océans. (GFR)

Nos partenaires