Un grand nombre d'électeurs belges souffrent de "troubles de l'élection"

28/09/12 à 17:09 - Mise à jour à 17:09

Source: Le Vif

(Belga) Seuls 9% des bourgmestres belges sont des femmes, a déploré vendredi le Conseil des femmes francophones de Belgique (CFFB), lors du lancement de sa campagne "Vous aussi, vous souffrez de troubles de l'élection? ". Une représentation minoritaire d'ailleurs perceptible à tous les niveaux de pouvoir.

Le CFFB ne dénombre que 9% de femmes bourgmestres, 30,7% d'échevines et 35,1% de conseillères communales en Belgique. "Un scepticisme injustifié envers les compétences des femmes est à l'origine de ce bilan", a dénoncé l'association, rejointe par plusieurs personnalités politiques. "Nous sommes les héritiers d'une histoire qui a considéré que les hommes avaient plus de capacités à gérer la chose publique", a analysé Muriel Gerkens, députée fédérale. "Aujourd'hui, nous savons que les femmes ont les mêmes capacités". Cette méfiance héritée du passé toucherait aussi bien les hommes que les femmes. "Il faut mettre les femmes compétentes en avant", insiste Sandrine Debunne, candidate à Saint-Gilles pour les élections communales. "Les femmes n'ont pas naturellement cette envie de pouvoir mais elles en ont les capacités. Il est donc important de les aider à se mettre en avant, par des formations ou des campagnes de sensibilisation." A l'aube des élections communales et provinciales, le CFFB lance sa campagne "Vous aussi, vous souffrez du trouble de l'élection? ". Un spot radiophonique sensibilisera les électeurs et les invitera à opter pour un candidat, homme ou femme, qui défend la parité. L'association propose également aux futurs élus d'adopter une charte pour veiller à la parité à tous les niveaux de responsabilité de leur commune. (VIM)

Nos partenaires

Ce site utilise des cookies pour améliorer votre expérience d'utilisateur. En continuant à surfer, vous acceptez notre politique de cookies. Plus d'infos