Un gourou lynché après un énième sacrifice en Papouasie-Nouvelle-Guinée

02/09/13 à 10:26 - Mise à jour à 10:26

Source: Le Vif

(Belga) Un sinistre gourou de Papouasie-Nouvelle-Guinée, surnommé le "Jésus noir", a été lynché par la foule puis émasculé pour avoir violé et offert des fillettes en sacrifice, a rapporté lundi la presse locale.

Un gourou lynché après un énième sacrifice en Papouasie-Nouvelle-Guinée

Steven Tari, violeur récidiviste soupçonné de cannibalisme, a été tué la semaine dernière dans un village isolé du pays. Selon le quotidien The National, Steven Tari, en cavale depuis son évasion de la prison de Madang en mars, a été pris à partie par 80 hommes alors qu'il venait de sacrifier une nouvelle victime, une jeune fille de 15 ans dont le corps a été retrouvé lardé de coups de couteau, selon un policier. L'homme a été tué, émasculé et son corps jeté dans un trou d'eau. Des policiers aidés de personnel pénitentiaire et de médecins l'ont récupéré vendredi. Il portait de multiples traces de coups par arme blanche, selon Juith Gawi, médecin à l'hôpital de Modilion. "Il a été coupé et frappé avec des couteaux aux bras et aux jambes, à la poitrine et à l'estomac, au point de faire apparaître ses intestins. Il a aussi été émasculé", a affirmé le médecin. Arrêté en 2007, Steven Tari, un ancien pasteur luthérien, a été reconnu coupable en 2010 du viol de jeunes filles membres de sa secte d'inspiration chrétienne, et condamné à 10 ans de prison. Son mouvement était soupçonné de pratiquer le cannibalisme et des sacrifices rituels mais il n'a jamais été poursuivi pour ces chefs. La Papouasie-Nouvelle-Guinée est une nation pauvre du Pacifique ouest où prolifèrent les rites et croyances occultes. (Belga)

Nos partenaires